Décembre et son lot éternel de classements/best of de l’année écoulée. Parce qu’au fond, on sait très bien que tu ne vas pas te taper 100 albums à écouter avant 2019, Rock Around The Click te facilite la tâche avec ce petit top 5 des albums rocks qui ont marqué 2018. Go straight to the point !

#5 Tell Me How You Really Feel – Courtney Barnett

Pochette d'album rock de Courtney Garnett

La brunette de Melbourne faisait son retour cette année avec un album beaucoup plus sombre et moins axé slacker-rock que son premier essai Sometimes I Sit and Think, and Sometimes I Just Sit sorti en 2015. S’il n’atteint pas les sommets de ce dernier, on est tout de même séduit par la nonchalance et l’authenticité de l’australienne qui propose ici un rock libre et sans prétentions. Passant d’une pop sous influence Breeders (Nameless, Faceless) au brûlot féministe post-grunge (I’m not your mother, I’m not your bitch), Courtney Barrett varie les plaisirs aussi dans le textes dans lesquels autocritique et autodérision font très bon ménage.

****

#4 Freedom’s Goblin – Ty Segall

Pochette album rock Ty Segall

Ty Segall a vu les choses en grand avec ce double album fait de sueur et de fuzz ! En 19 titres, le californien dépoussière  le répertoire rock 70’s-80’s, passant de la ballade folk (I’m Free; My Lady’s on Fire) aux virées en Harley façon Steppenwolf (She), sans oublier les incartades groovy à la Prince (Every 1’s a Winner). Les expérimentations sonores propres à Ty Segall sont présentes mais subtiles, mieux dosées (Meaning mis à part), ce qui fait de Freedom’s Goblin son album le plus digeste. Une sorte d’anthologie du bonhomme, entre grandiloquence et simplicité retrouvée.

****

#3 Joy As An Act of Resistance – IDLES

Pochette album rock IDLES

Première marche du podium pour Joy As An Act of Resistance, digne successeur de Brutalism sorti en 2017. Et ce qu’on peut dire, c’est que le punk abrasif de Joe Talbot et ses sbires fait encore mouche, à grand coup de tatane dans la tronche. Le quintet de Bristol ressort la bonne vieille formule « guitares agressives, rythmique de bûcheron et éructations sauvages » pour un rendu brut et jubilatoire. On en redemande ! En attendant, je vous mets au défi de mettre cet album dans un bistrot sans déclencher une baston.

****

#2 Endless Scroll – Bodega

Pochette album rock de Bodega

Sensation des dernières Transmusicales de Rennes, Bodega est porté aux nues depuis la sortie de leur premier album cette année. Portée par l’électrisante et l’allumée Nikki Belfiglio, le quintet originaire de Brooklyn mêle le meilleur de la tradition new-yorkaise dans un tourbillon de post-rock, de dance et de punk. Le cocktail n’est pas sans nous rappeler LCD Soundsystem ou Parquet Courts (normal me direz-vous puisque Endless Scroll est produit par Austin Brown). « The Next Big Thing » disent certains.

***

#1 Song Of Praise – Shame

Pochette album rock Shame

Tu sais que le monde va mal quand le punk fait son retour sur le devant de la scène. La preuve avec ce trio de tête.

Première grosse sortie de 2018, Song Of Praise a tenu son rang d’album rock de l’année.  Faut dire que les enfants terribles de Brixton ont bien font monter la pression avec la sortie de singles solides (Concrete, One Rizla, The Lick, Tasteless, Gold Hole) et des concerts mémorables à travers l’Europe depuis 2015. Tout comme IDLES,  Shame incarne ce renouveau punk britannique rageur à l’énergie brute et hantée par une peur viscérale du présent. Song Of Praise est explosif, moderne, singulier et libérateur.

****

Ils ne sont pas passés loin :

  • Father John Misty – God’s Favorite Customer
  • Jack White – Boarding House Reach
  • Oh Sees – Smote Reverser
  • Parquet Courts – Wide Awake !
  • Jon Spencer – Spencer Sings The Hits

Et pour aller plus loin, jette une oreille à la playlist 2018 !

Partager cet article :
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    23
    Partages
Fermer le menu