1er mars 2020

L’Australie ne rigole pas avec ses figures tutélaires. Pour les 40 ans de la disparition du leader d’AC/DC Bon Scott (originaire du Down Under), la ville de Perth a fermé une portion de route pour permettre la circulation d’une parade de camions à plateau sur lesquels se sont produits des cover-bands du groupe ainsi que l’Orchestre Symphonique de Perth qui a interprété une sélection de morceaux issus du répertoire des frangins Young.

La ville de Fremantle, où est enterré le chanteur, a quant à elle organisé un mini festival regroupant 150 000 aficionados du groupe. Clou du spectacle, un concours d’air-guitar regroupant 3 500 personnes sur l’air de Highway To Hell, évidemment.

Dans le même temps, Roger Daltrey n’a rien trouvé de mieux que d’entartrer ses potes pour fêter ses 76 bougies. Sebastian Bach des Skid Row en a fait l’amer (?) expérience à l’anniversaire du leader des Who.


4 mars 2020

Le groupe Genesis annonce son retour dans le cadre d’une mini-tournée d’une dizaine de dates au Royaume-Uni. 13 ans après leur dernier concert ensemble, Phil Collins, Mike Rutherford et Tony Banks se réuniront pour « The Last Domino Tour » programmé fin 2020. A des prix défiant toute concurrence. Non, j’déconne.


9 mars 2020

C’est désormais officiel : Stairway to Heaven n’est pas un plagiat ! La cour d’appel de San Francisco confirme que Led Zeppelin n’a pas pompé sur un morceau de Spirit pour composer son classique de 1971. Selon les membres de ce groupe de la fin des sixities, Led Zeppelin avait volé leur morceau instrumental Taurus sorti en 1968 pour composer la mélodie de guitare qui ouvre son tube légendaire. On vous laisse juge :


11 mars 2020

Premier effet dévastateur du coronavirus dans le secteur culturel et événementiel : l’annulation ou plutôt le report du festival XXL Coachella. Le festival californien, qui devait se tenir au mois d’avril, a été repoussé au mois d’octobre de cette année. Une sage décision imitée par bon nombre de festivals de la même envergure.

Une pandémie qui fait des ravages dans le milieu culturel et qui a forcément entrainé pas mal d’annulations de concerts et de tournées de la part de grosses pointures.


24 mars 2020

Une pandémie mondiale qui donne toutefois des idées à Liam Gallagher pour la suite. Vous le voyez venir, l’ancien chanteur du groupe Oasis, a lancé un appel à son frère ennemi Noel pour tenter de reformer le groupe, dans le cadre d’un concert caritatif pour lutter contre le coronavirus. Une demande restée sans réponse de la part de Noel, il fallait s’en douter.

Des travailleurs de la ville de Londres ont été un peu constructifs que leur compatriote de Manchester en donnant une nouvelle vie à l’emblématique passage pour piétons d’Abbey Road. Maltraitée par les milliers de touristes qui la foulent chaque jour, cette portion de route rendue célèbre par les Beatles a retrouvé un peu d’éclat.

Le coronavirus fait sa première victime de marque : Manu Dibango, saxophoniste de renom et pionnier de l’afro-jazz succombe à la maladie à 86 ans.

Bill Rieflin, batteur de R.E.M., de Ministry et de King Crimson, s’éteint le même jour à 59 ans, sans aucun lien avec le covid-19.


25 mars

Dave Grohl a plus d’un tour dans son sac. Pendant la période de confinement, le leader des Foo Fighters a décidé d’occuper son temps en publiant des histoires courtes de sa vie sur un nouveau compte Instagram, intitulé « Dave’s True Stories » (« les histoires vraies de Dave »).

« Je suis actuellement à la recherche de travail, alors je pensais que je pouvais passer mon temps à écrire des histoires vraies et courtes pour faire sourire les gens » explique-t-il dans la première publication de son profil. « Je vais donc partager certains moments ridicules de ma vie », et « lavez-vous les mains ! » a-t-il conclu.


29 mars

Mort d’Alan Merril des suites du covid-19. Le musicien de 69 ans était connu pour être l’auteur du tube « I Love Rock’n’Roll ». Tout d’abord jouée par le groupe The Arrows en 1975, la chanson a été reprise six ans plus tard pour devenir un tube planétaire par l’intermédiaire de Joan Jett en 1981.

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Fermer le menu