Quatre ans après le percutant What Went Down, Foals revient cette année avec un double album dont la première partie, Everything Not Saved Will Be Lost Part 1, vient d’être dévoilée au grand jour.

Pour ce premier acte, exit les grosses guitares et place aux grosses nappes synthétiques. Le groupe d’Oxford se veut plus aérien, à des années lumières du math rock sautillant d’Antidotes. Le choix du morceau d’ouverture, le vaporeux Moonlight, est à ce titre parlant sur la direction que veut prendre le groupe. Les singles Exits et On The Luna sont plus attendus et s’inscrivent dans la lignée de ces chansons de Foals qui finiront irrémédiablement dans une pub pour la prochaine Mégane (on pense à toi Carlos).

Avec le nerveux White Onions, on se dit que le groupe va prendre la tangente et que l’album va enfin décoller…

Que nenni ma bonne dame.

In Degrees et sa rythmique disco nous replongent dans les heures sombres de Coldplay post Viva la Vida. L’audacieux Syrups tente tant bien que mal de rattraper le coup, secondé par Cafe d’Athens qui rappelle l’autre groupe prodigue d’Oxford,  j’ai nommé Radiohead. Everything Not Saved Will Be Lost Part 1 finit comme il a commencé avec deux morceaux plus sensibles, le délicat Sunday et l’épuré I’m Done In With The Word qui concluent un album un peu trop sage dans l’ensemble. Rendez-leur leurs guitares !


Everything Not Saved Will Be Lost Part 1 de Foals, sorti le 8 mars 2019.

Partager cet article :
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
Fermer le menu